Feeds:
Articles
Commentaires

Après le succès en Vendée et à Nantes, 10 représentations et 3000 spectateurs, la troupe de Symphonia, l’épopée musicale remonte sur les planches !

Les 4, 5 et 6 juillet 2019
Palais des Congrès d’Issy

Capture d’écran 2019-06-23 à 16.41.02

Une grande création originale
entre théâtre, opéra et comédie musicale

Symphonia est un grand spectacle créé et interprété par 90 jeunes artistes vendéens, écrit et mis en scène par Corentin Stemler.

Plus de 2h de show où se mêlent théâtre, danse, orchestre et chœur. 25 partitions, 5 chorégraphies originales, 200 costumes et 4 siècles d’histoire font de Symphonia une expérience unique.

Dans les années 1830, à Paris, le jeune Gabriel Ledzac rencontre le compositeur Rossini. Ce dernier va l’emmener dans un voyage musical qui les entraînera dans toute l’Europe, de palais en cathédrales… et jusqu’aux comédies musicales de notre siècle.

Un spectacle en co-production avec Amaclio Productions, qui a émerveillé depuis 2012 plus d’un million de spectateurs avec la Nuit aux Invalides, la Conquête de l’Air au Grand Palais, les spectacles nocturnes du Mont-Saint-Michel et du Château comtal de Carcassonne.

Préparez vous à vivre… une épopée musicale !

Jeudi 4 juillet – 20h30
Vendredi 5 juillet – 20h30
Samedi 6 juillet – 16h & 20h30

Réservez vite vos places sur https://symphonia.placeminute.com/spectacle_grand_format/symphonia_l_epopee_musicale_a_paris,1,30198.html

 

Publicités

– Les Folies Bergères – vu le 04/04/19

 « IL Y AURA UNE FOULE DE MONDE 

AU BALCON CE SOIR »

Freakissime

Capture d’écran 2019-04-30 à 13.55.29

Un spectacle extravagant à la hauteur de la renommée et du talent de Jean-Paul Gaultier qui nous transporte littéralement dans un diaporama fantasmagorique de sa vie. Les 5 écrans géants qui accompagnent les danseurs sur scène sont parfaits pour nous immerger dans son univers excentrique, parcourant les événements qui ont marqué sa vie et ses créations.

Tout commence avec un ours en peluche Nana que Jean-Paul Gaultier enfant s’évertue à relooker en lui attribuant avant toute autre chose une étonnante poitrine « conique », qui deviendra un de ses emblèmes les plus reconnaissables.

La mode Jean-Paul Gaultier est tombé dedans quand il était enfant, sa grand-mère le laissait dès son plus jeune âge s’amuser avec des corsets, qui feront également partie de ses pièces les plus prisées. Ce soir cela donne naissance à un deuxième tableau fait d’une centaine de lacets corail qui s’enchevêtrent pour un moment sensuel. 

Jean-Paul Gaultier, dans une séquence toute en couleurs et en plumes, rend ensuite hommage à Joséphine Baker qui investit les Folies Bergères en 1961 pour remplir ce lieu de fête et de nudité.

Inspiré par la TV bien qu’en noir et blanc à cette époque, Jean-Paul Gaultier l’écolier passe son temps à dessiner encore et toujours ce qui le mènera bientôt à faire ses classes chez Cardin.

Elle, Vogue, Marie-Claire, L’officiel s’arrachent ce créatif qui ne quitte jamais sa célèbre marinière.

Alors qu’en 1975, il rencontre son Grand Amour Francis pour une fusion des corps total; un an plus tard, en 1976, lors de son premier défilé rock’n roll et sexy, la France entière assiste à la naissance d’un génie.

De Paris à Londres, tous les tissus qu’il touche se transforment en or.

Le Palace lui ouvre ses portes en 1981 pour une soirée tout en « n’importe quoi ».

L’euphorie laissera place en 1990 à une grande tristesse à la mort de son si cher Francis du Sida mais aussi à l’envie de mener une grande campagne de protection haute en couleurs.

Les années 90 seront celles des défilés avec notamment en 1996 son 1er défilé haute couture pour homme. Dans son esprit l’homme est objet, beau, muet et en jupe.

D’année en année, Jean-Paul Gaultier sublime les corps, reconnaît la beauté en chacun de nous, donne à tous l’occasion de s’approprier ses vêtements déjantés : « Maintenant le vêtement c’est vous » scande-t-il.

A 67 ans, Jean-Paul Gaultier atteint enfin le Graal dont il a toujours rêvé : fouler les planches des Folies Bergères et y faire défiler ses pièces favorites dans une revue follement décalée.

Mademoiselle regrette malgré un splendide cadre que certains sièges des Folies Bergères soient quasiment hors d’état d’usage et que de trop nombreuses places ne permettent pas de voir le show correctement parfois même en première catégorie. A cela s’ajoute que le spectacle est trop onéreux au goût de Mademoiselle même si il est d’excellente qualité.

Mademoiselle dit « Avec ce show déjanté, Jean-Paul Gaultier nous sert une magnifique rétrospective de sa vie. La perfection existe et elle est signée Jean-Paul Gaultier ce soir. Il est rare qu’elle dise cela mais, elle l’avoue, Mademoiselle meurt déjà d’envie de replonger dans son monde d’extravagances. Pour tous ceux qui adhèrent au style Jean-Paul Gaultier et à son dicton « bienvenu dans mon monde parfait, sans défaut » courrez-y une, deux voire trois fois. Pour tous les esprits plus conventionnels, si vous voulez découvrir la réalisation d’un rêve d’enfant, celui de se produire un jour aux Folies Bergères, laissez votre conformisme de côté le temps d’une soirée et venez découvrir des créations toutes plus loufoques les unes que les autres. »

Catégorie : cabaret

Public : à partir de 16 ans

Durée : 2h30 avec entracte

 

S’il ne reste qu’une réplique ce sera celle-là :

« Jean-Paul, qu’est ce que tu as fait à ton ours? »

 

– Olympia – vu le 17/03/19

 « IL Y AURA DU MONDE 

AU BALCON CE SOIR »

Irishissime

celtics

Après avoir parcouru le monde, la troupe Celtic Legends a posé ses valises le temps de trois soirs consécutifs sur la scène mythique de l’Olympia. Amateur de traditions irlandaises et de tap dance, vous voyagerez le temps du spectacle dans les landes sauvages du Connemara.

Ici pas de bière à volonté mais un show musical et chorégraphique qui défile sous vos yeux a un rythme effréné. Pour vous servir cette performance : 18 danseurs folkloriques tapant du pied plus vite que leur ombre et 6 musiciens qui enflamment un public déjà conquis et en parfaite symbiose. Pour le plaisir des yeux, les artistes vous en font voir de toutes les couleurs, changeant de costume à chaque danse, nous transportant implicitement de l’Espagne à l’Egypte en passant par le Far West. Les moments de danse en ligne sont un summum et permettent d’apprécier l’ampleur du travail de synchronisation. Pour les habitués du genre n’espérez cependant pas découvrir un spectacle fondamentalement différent de leur précédente apparition en France.

Mademoiselle félicite les musiciens solistes pour leur prouesse. Par contre, Mademoiselle regrette la trop faible proportion de danse par rapport à la part musicale et aimerait que la mise en scène soit plus innovante d’année en année.

Mademoiselle dit « Le ton est donné avec la chanson « Le lac du Connemara » pour ouvrir le bal. Celtic legends ou un show participatif où le public entre dans la danse en tapant des pieds et des mains. Un public qui reprendra en cœur le lac du Connemara pour clôturer cette soirée festive en bonne et due forme. « 

Catégorie : Danses folkloriques

Public : à partir de 5 ans

Durée : 2h avec entracte

– Théâtre de la Tour Eiffel – vu le 05/03/19

 « IL Y AURA DU MONDE 

AU BALCON CE SOIR »

Voyageurissime

Capture d’écran 2019-04-25 à 14.22.30

Après avoir vu les 3 pièces à succès d’Azzopardi, Mademoiselle décerne un coup de coeur à « La Dame blanche » suivi de « Dernier coup de ciseaux ». « Le Tour du monde en 80 jours », première pièce écrite par Azzopardi, arrive donc bonne dernière du « classement Azzopardi », mais certainement pas dernière du classement général !

Les 5 comédiens présents ce soir sur scène sont tombés dans le tube de vitamine C quand ils étaient petits et réussissent l’exploit d’endosser des dizaines et des dizaines de rôles afin de revisiter littéralement l’œuvre de Jules Verne.

Le décor est sommaire, une boîte en bois ornée de 2 rideaux rouges et accompagnée d’un écran géant, mais les artistes survoltés parviennent néanmoins à nous emporter dans leur périple, aidés par les modifications multiples de la dite boîte, celle-ci se transformant à volonté en moyen de transport de son choix !

Au vue du plébiscite de cette pièce depuis 10 ans, Mademoiselle s’attendait à être totalement séduite par cette bande de joyeux lurons mais ressort de cette soirée déjantée sur une note plus tempérée, les amateurs d’humour décalé et des situations comiques absurdes à la Monthy Python apprécieront eux certainement.

En 1872, Mr Fogg, un jeune homme qui n’a jamais quitté Londres, fait le pari fou de réaliser le tour du monde en 80 jours et pas une seconde de plus suivi de «Passe Partout», «Pisse partout» ou «Pass Navigo» selon les affinités, son petit personnel. Un duo percutant qui n’a pas une minute à perdre pour faire tamponner le passeport de Monsieur aux quatre coins du Monde. Première étape l’Egypte où il ne faut pas oublier de passer par le souk dans lequel l’on trouve tout ce que l’on cherche. Bombay, Calcuta, Hong Kong défileront ensuite sous vos yeux à un rythme effréné, les visites culturelles si consommatrices de temps étant réduites à la portion congrue. De ville en ville les clichés sont surjoués, Monsieur Fogg ira même jusqu’à se transformer en étrange prince sauveur de princesse indienne. Le tout se terminera par la traversée du Pacifique en accéléré afin de rejoindre la dernière étape l’Amérique avant de rentrer à bon port en Angleterre.

Mademoiselle félicite les comédiens pour leurs conversations ferroviaires tout en vibration et pour l’exploit de faire entonner au public en cœur la Marseillaise.

Mademoiselle dit « Le tour du monde en 80 jours est à classer dans la catégorie des pièces loufoques à l’humour décalé et s’adresse à un public averti ou ayant soif d’atypique. Si vous êtes de ceux-ci, laissez-vous emporter dans les aventures de Phileas Fogg ou le comique de répétition est légion et un brin d’actualité rafraîchit le tout.« 

Catégorie : comédie

Public : à partir de 14 ans

Durée : un tour du monde en 1h40

 

S’il ne reste qu’une réplique ce sera celle-là :

« moi je fais le tour du monde car il paraît que la terre est ronde   »

 

– Théâtre du Marais – vu le 07/02/19

 « IL Y AURA DU MONDE 

AU BALCON CE SOIR »

Cinquantenairissime

buffet

Elisabeth Buffet revient pour notre plus grand plaisir au Théâtre du Marais, salle intimiste à Paris qui lui permet d’accroître sa complicité avec son public et parler « pet » entre amis. Au cas où vous ne l’auriez pas précédemment remarqué, elle n’a aucune inhibition. Or quand on sait que l’âge éloigne du « qu’en dira-t-on », imaginez un peu à quel point elle se lâche à l’aube de ses 50 ans. Alors oui le sexe est toujours là et bien là, vous venez d’ailleurs en partie pour cela mais tout est amené avec une éloquence sans pareil. Chacun saura se délecter de son art nouveau : l’humour poétique.

Le thème de ce nouveau spectacle pourra dérouter les moins de 40 ans, mais pour ceux qui ont déjà dépassé ce bel âge quel bonheur de se retrouver un peu plus dans chaque blague. Attention cependant l’âge ne lui a pas fait perdre son énergie débordante : place à une humoriste qui parle plus vite que son ombre. Celle qui porte les mi-bas mieux que personne est venue avec son franc parler vous faire part de son âge et tout ce qui en découle : ses printemps passés, son corps qui fait naufrage, sa batterie aux deux tiers consommée, sa déception de ne plus être sifflée dans la rue,… Elisabeth Buffet est loin de se laisser abattre par ce physique en faillite. Vous l’aurez compris, on ne fait que passer sur cette terre : le vieillissement, la décrépitude sont inexorables alors il est temps de parler « mémérisation » le tout saupoudré de sexe.

Mademoiselle félicite Elisabeth d’avoir poussé la chansonnette en entrée et en dessert.

Mademoiselle dit « Elisabeth Buffet nous sert ce soir un spectacle sans filtre sur le temps qui passe écrit d’une main de maître et dicté par son intelligence. Qui a dit « obsolescence » ? Ses idées sont loin d’être ridées, son public sait qu’elle a plus d’une blague dans son soutif et l’attend de pied ferme pour son prochain spectacle. Nous reprendrions bien du buffet de cul et de saucisse. »

Catégorie : Comique

Public : vivement recommandé à partir de 40 ans

Durée : 1h15

S’il ne reste qu’une réplique ce sera celle-là :

« si j’avais procréé, je n’aurais pas créé  »

elle n’a pas d’enfant et elle en est fière !

– Chapiteau Alexis Gruss – vu le 30/11/18

 « IL Y AURA DU MONDE 

AU BALCON CE SOIR »

Originissime

gruss

Cette année, la famille Gruss a décidé de nous faire remonter le temps jusqu’aux Origines du cirque inventé en 1768 et comme chaque année c’est le spectacle de cirque de la capitale à ne rater sous aucun prétexte.

Alexis Gruss innove en nous présentant un numéro humoristique avec son cheval qui a bien décidé de n’en faire qu’à sa tête, mais sait se faire pardonner d’un baiser humide à Monsieur. Les pitreries s’enchaînent jusqu’à ce que l’heure du coucher sonne enfin. Bonne nuit le cheval !

Mademoiselle ne présente plus l’un des numéros fétiches des Gruss : le saut de cheval grandeur nature. Pour cela, il leur faut un tremplin rustique, 6 chevaux et une bonne dose de courage.

Après cette montée d’adrénaline, le spectacle reprend tout en finesse pour mettre en lumière la maîtrise des Gruss avec un numéro de dressage exemplaire où le cheval en vient à se prendre pour un petit rat de l’Opéra.

Le nouveau spectacle « Origines » laisse cette année la force et la vitalité de côté pour mettre en avant la subtile mise en scène sans perdre sa technicité si caractéristique. Place maintenant à la grâce avec un ballet aérien sur un cerceau cheminant au rythme du cheval.

Après l’entracte, retour en 2018 et à la modernité avec un circassien dont la vie ne tient qu’à deux fils.

Dans cette seconde partie les frères Gruss nous montrent l’étendue de leur talent au-delà de l’art équestre en dévoilant leurs dons de musiciens et d’acrobates.

Mais les chevaux ne sont jamais bien loin, un shetland se joint à la partie pour amuser les plus petits et Alexis Gruss fait une démonstration de cabrage comme il sait si bien le faire.

Enfin, un numéro de voltige au-dessus des chevaux apporte aux spectateurs éblouis un ultime frisson.

Mademoiselle remercie la famille Gruss de l’avoir une nouvelle fois régalée le temps d’un tour de manège à 15 chevaux. Mademoiselle ne se lassera jamais de ce carrousel éternel.

 

Mademoiselle dit «Sous le feu de la centaine d’ampoules du cirque Alexis Gruss, toute la famille vous en met plein les yeux dans ce défilé de personnages d’époque : cavalier, saltimbanque, gentilhomme, lord écossais, gladiateur,… Sous le chapiteau tout n’est que sublime et beauté, romantisme, maîtrise et chevaux parfaitement peignés. Mademoiselle vous donne d’ores et déjà rendez-vous dans un an, même jour, même heure, même chapiteau pour un nouvel émerveillement équestre. En attendant, vous pouvez retrouver le spectacle « Origines » en tournée en France à partir du 03/03/2019.»

Catégorie : Cirque

Public : à partir de 3 ans

Durée : 2h30 avec entracte

– Le Studio des Champs Elysées – vu le 16/11/18

 « IL Y AURA UNE FOULE DE MONDE 

AU BALCON CE SOIR »

Bluffantissime

gus

Pour contrer les premiers maux annonciateurs de l’hiver, Gus, qui a plus d’une blague dans son sac, vous a concocté un spectacle qui décoiffe, excellent pour se maintenir en bonne santé et faire fonctionner ses zygomatiques.

Son secret : « répéter pendant des centaines ou des milliers d’heures pour que la technique devienne invisible ».

Sa recette : un combo de magie et de mentalisme, le tout parsemé de rires en série, pour vous servir cher spectateur.

Ses ingrédients : des bouteilles de vin qui se multiplient à l’infini… Mademoiselle déclare la cave ouverte ; une scène culte de la meilleure comédie romantique de la décennie ; mais surtout des cartes et encore des cartes qui apparaissent et disparaissent quel que soient celles que vous choisirez, il les retrouvera.

Ses ustensiles : le public avec lequel il reste en interaction pendant 1h15 ; la musique douce qui accompagne ce spectacle empli de poésie.

Son spectacle : l’un des meilleurs spectacles de magie auquel Mademoiselle a eu la chance d’assister.

Mademoiselle félicite Gus qui manie les cartes comme personne avec une aisance déconcertante et qui réussit même à en attraper au vol…Mademoiselle vous laisse découvrir comment. Cher Augustin, les routes de France t’attendent avec impatience.

 

Mademoiselle dit « Mon coup de cœur de la saison revient à ce petit cœur d’artichaut très attachant, qui porte haut son nœud papillon en bois et qui prouve chaque soir à son public qu’aucune carte ne lui résiste. Au terme de sa bluffante démonstration, le mystère « Gus » reste entier, il résiste même aux plus cartésiens. Filez Avenue Montaigne avant que Gus ne disparaisse; le 6 janvier 2019, il sera trop tard. »

Conseil de Mademoiselle : Si vous n’aimez pas monter sur scène, réfugiez-vous au balcon car ce spectacle est très participatif et c’est notamment ce qui fait son charme.

Catégorie : Magie/Mentalisme

Public : à partir de 7 ans

Durée : 1h15